Ce soir, devant mon évier, avec mon papier a poncer dans une main et ma pièce faux mosaïque tout fimo dans l'autre, je me battais a bout de bras et a court de souffle, pour poncer ces maudits joints en pâte que je n'avais pas assez lissé avant cuisson. Et là, hésitant entre déposer la dite pièce dans la boite "a terminer un jour, bof", quand mes yeux se sont levés vers l'etagére qui surplombe mon évier, ou s'entassent ustensiles de cuisine, pinceaux, vielles baguettes chinoises, piques a brochettes métal, ouvres boites, écrase ail, boules a thé, et autres trésors culinaires (et encore je ne vous parle pas des fonds des pots ou se cachent peut être même quelques bouts de trucs cassés et qui n'ont pas leur place dans une cuisine), quand, je disais donc, mes yeux se sont posés sur mon vieux bout de pierre a aiguiser, vous savez, les pierres grises...

Et là, une illumination... voilà que en moins de 2 secondes, mon futur pendentif mosaïque, s'est retrouvé non seulement propre, lisse, avec des jolis joints, mais j'avais retrouvé tout mon souffle d'asmathique et tout cela sans le moindre mal de bras...

Bon, un dernier ponçage est nécessaire, la pierre raie un peu la pièce, mas grands travaux, grands moyens. Ma pièce était plate, je pense que je n'utiliserait cette méthode que pour des pièces sans volume.

Cette pierre vaut plus que n'importe quel papier a poncer qui ramolli dans l'eau et est efficace dans les cas de débordement de pâte excessif.

image

Ps: ma pierre n'etait pas neuve, donc assez lisse, et je l'ai utilisé plongé dans l'eau, comme du papier carrossier.